Pourquoi les cartouches d’encre coûtent-elles aussi chères ? 

Comme les cartouches d’encres sont chères à l’achat, il n’y a pas vraiment d’enthousiasme à en acheter. De plus les cartouches d’encre peuvent se vider rapidement, il est donc nécessaire de les recharger souvent si vous imprimez beaucoup. 

Sachant qu’acheter de l’encre est bien évidemment obligatoire, il est bon de se demander pourquoi les cartouches d’encre coutent-elles aussi chères.  

Ces remplacements d’encre peuvent agacer les propriétaires d’imprimantes, probablement car ils ne savent pas comment une cartouche d’encre est construite, quel est son coût de production et son contenu.

Rich Sulin "Les gens ne voient pas la science et l'ingénierie qui se cachent derrière l'impression"

Nous allons par conséquent tenter de comprendre pourquoi les cartouches d’encre coûtent aussi chères. 

La conception des cartouches d’encre est compliquée 

L’encre utilisée dans les premières imprimantes n’était en rien conçu pour durer. Scott Williams, professeur de chimie à l’Institut de technologie de Rochester (RIT) aux États-Unis, explique que les premières encres d’imprimantes étaient essentiellement un mélange de colorant alimentaire et d’eau qui se décolorait en quelques mois seulement.

« Des sociétés comme Epson, HP, Canon, ont toutes dû faire des recherches pour traduire un colorant en une composition pigmentaire afin de pouvoir obtenir la qualité photographique que tout le monde voulait »

Les jets d’encre d’aujourd’hui ont un travail difficile : ils tirent des milliers de gouttes d’encre par seconde, représentant quatre couleurs différentes, avec une précision énorme. Il faut aussi que l’encre sèche rapidement, qu’elle résiste à l’eau et aux taches, qu’elle ne rétrécisse pas sur la page et que les petits jets ne s’entravent pas.

Selon Scott Williams « Les fabricants d’encre passent beaucoup de temps à trouver le bon mélange de pigment, de colorant et de véhicule pour pouvoir obtenir une petite gouttelette très stable pour l’impression haute résolution »

Toute cette recherche et développement coûte bien sûr beaucoup d’argent, et c’est là que le prix entre en jeu.

Vous payez le constructeur d’imprimante 

« Pensez au prix d’origine d’une imprimante plutôt comme un acompte », 

« On attend toujours de vous que vous fassiez des paiements périodiques au cours de la période de possession. »

– Rich Sulin 

Selon IHS Markit, un fournisseur mondial d’informations, le coût de construction d’une imprimante est plus élevé que son prix de vente au détail destinées aux consommateurs.

Par exemple, une imprimante entrée de gamme vendu à 70€ peut en réalité coûter plus de 120€ à produire. 

L’IHS affirme qu’il a créé le devis en démontant l’imprimante et en calculant le prix de chaque composant, y compris l’écran monochrome, le boîtier, la cartouche incluse, la vitre de numérisation, le capteur d’image, etc.

Le chiffre de 120 euros n’inclut pas les frais de recherche et développement et les coûts de post-fabrication, tels que l’expédition, garantie etc. 

« Il s’agit d’une stratégie commerciale classique de rasoir et de lame où le fabricant vend la marchandise à bas prix pour aider à augmenter les ventes d’accessoires, là où l’argent est gagné », explique Wing Lam, directeur associé de l’analyse comparative des coûts chez IHS Markit.

Vendre un produit à perte n’est pas une stratégie exclusive aux constructeurs d’imprimantes. IHS estime que le Dash Wand d’Amazon se vend également à perte, et que les composants de la PlayStation 4 représentent plus que son prix de vente au détail. 

Selon Wing Lam encore, c’est l’une des principales raisons pour lesquelles les fabricants d’imprimantes peuvent demander à une imprimante d’authentifier une cartouche d’encre avant de l’utiliser. Si un consommateur se fie à des encres de tiers, le fabricant d’imprimantes peut ne pas récupérer le coût de l’imprimante.

Les constructeurs ont un monopole dans la vente d’encre compatible. Lorsqu’une entreprise a vendu une imprimante, elle dispose d’un certain pouvoir de monopole dans la vente des cartouches d’encre. Par exemple, une imprimante Epson ne peut fonctionner qu’avec des cartouches compatibles Epson, il n’y a donc pas de concurrence effective pour faire baisser le prix des cartouches. 

L’entreprise peut fixer un prix où le coût marginal est égal au revenu marginal et maximiser les profits comme un monopoleur. En théorie, vous pouvez acheter des cartouches d’encre compatibles, mais les entreprises d’impression rendent la tâche difficile en mettant une puce dans l’imprimante et la cartouche d’encre pour empêcher cette concurrence alternative.

Les restrictions verticales sur les cartouches

De grandes imprimeries comme Hewlett Packard auraient tenté d’empêcher d’autres entreprises tierces de vendre de l’encre compatible. Cela est essentiel pour maintenir leur pouvoir de monopole. Pour empêcher d’autres entreprises de vendre de l’encre à bas prix, les grandes imprimeries peuvent utiliser :

  • Technologie – les puces électroniques avec des codes clés rendent difficile le remplacement de l’encre par d’autres entreprises.
  • Traiter avec les grands magasins. Il a été allégué que les grandes entreprises d’impression ont cherché à limiter la vente de cartouches compatibles par les détaillants.

Beaucoup d’encre est gaspillée

D’après plusieurs laboratoires, pour de nombreuses imprimantes, plus de la moitié de l’encre que vous achetez ne se retrouvera jamais sur une page.

Les imprimantes utilisent l’encre de deux façons. Tout d’abord, elles utilisent l’encre pour imprimer des documents et des images. Mais les imprimantes à jet d’encre utilisent également l’encre pour l’entretien, principalement pour nettoyer les têtes d’impression.

Cependant, il existe de grandes différences d’efficacité entre les modèles. Certaines imprimantes utilisent beaucoup plus d’encre que d’autres pour l’entretien, et les différences peuvent vraiment s’additionner pour le consommateur.

C’est à dire que pour deux imprimantes d’un même prix d’achat, l’une d’entre elles peut coûter plus cher en consommables car l’utilisation de l’encre pour le nettoyage et l’entretien est moins optimisée, et par conséquent moins économe. 

Le fait d’éteindre et de rallumer une imprimante peut déclencher un cycle de maintenance, il est donc plus efficace de laisser votre imprimante en marche. Et n’ayez pas peur de recevoir une facture d’électricité hors norme. Car de nos jours, les imprimantes à jet d’encre consomment très peu d’énergie lorsqu’elles ne sont pas utilisées.

Il est également important de conserver vos imprimantes dans un endroit frais et ombragé. Des environnements plus secs et plus chauds peuvent également augmenter le risque de têtes bouchées. 

Quelles sont vos alternatives ?

Les imprimantes laser :

Vous pouvez réfléchir à l’achat d’une imprimante laser, souvent considérée comme trop cher et destinée à des professionnels et entreprises, il est désormais possible d’en trouver à un prix raisonnable, notamment pour les imprimantes laser en noir et blanc. 

Les imprimantes laser utilisent du toner sec plutôt que de l’encre et n’utilisent pas de toner pour la maintenance, ce qui les rend moins onéreuses. 

Cependant, les imprimantes laser ne conviennent pas à tout le monde.

Les lasers ne peuvent pas rivaliser avec les jets d’encre en termes de qualité d’impression des photos. Et bien que les imprimantes laser noir et blanc ne soient pas forcément chères, les lasers couleur ont tendance à avoir des prix élevés. En outre, les imprimantes laser sont plus lourdes et plus encombrante. 

Les imprimantes à réservoir :  

Récemment, un nouveau type d’imprimante à jet d’encre avec de l’encre beaucoup moins chère est devenu disponible. Ces nouvelles imprimantes à réservoir sont très chères à l’achat mais si vous regardez au-delà de ce prix, elles peuvent vous faire économiser de l’argent à long terme.

Ces modèles utilisent des réservoirs au lieu de cartouches de rechange pour imprimer. Les recharges peuvent durer jusqu’à deux ans.

Par exemple, le modèle Canon Pixma G6050 se vend 300 euros et les bouteilles de recharge coûtent 10-12 euros. Si vous regardez le coût global de possession, ce modèle devient l’une des imprimantes les moins chères. 

Encre de tiers

Les fabricants d’imprimantes veulent que les consommateurs leur achètent de l’encre, mais les consommateurs ont d’autres choix. Un certain nombre d’entreprises vendent des cartouches remises à neuf ou rechargées en ligne et dans des magasins de proximité, vous pouvez même faire recharger vos cartouches vides. 

Néanmoins, méfiez vous car beaucoup d’encres de tiers ont perdu de leur qualité par rapport à la marque du fabricant, mais elles restent tout à fait utilisables. 

Toutefois, Scott Williams affirme que les encres de tiers peuvent être un bon choix pour certains consommateurs. « Si mon usage final est de faire des copies pour le bureau afin de pouvoir les utiliser comme mémo et que je ne me soucie pas vraiment de la qualité haute définition, je pense qu’une encre tierce serait parfaite », dit-il.

Voilà, vous savez désormais pourquoi les cartouches d’encre coûtent aussi chères et quelles sont les alternatives pour ne pas se ruiner en encre. Merci d’avoir lu cet article, nous vous invitons à lire les autres dans la rubrique Blog.